ZeroDatacenter en 2018 : Un projet ambitieux !

Quand, mi-2015, Jean-Christophe Laissy, DSI du groupe Veolia lance le projet « #ZeroDatacenter en 2018 ! », il fait le choix de l'audace, convaincu que la transformation digitale de ce groupe international passe forcément par le Cloud !

Accompagné dans cette démarche par une équipe de consultants du cabinet de conseil Timspirit, il a réussi le pari du « Full Cloud » et développé l'innovation chez Veolia pour faire entrer l'entreprise dans une l'ère digitale.

Veolia « ressource le monde » … et sa DSI !

Expert des métiers de l'eau, de l'énergie et des déchets depuis 160 ans, Veolia contribue à « ressourcer le monde » grâce à l'activité quotidienne de ses 165 000 collaborateurs répartis dans 50 pays et à développer sa capacité d'innovation au service du progrès humain et du bien-être des hommes.

Avec un budget de 476 millions d'euros, 2 000 collaborateurs et 48 DSI locaux, les équipes informatiques du groupe connectent près de 130 000 personnes et opèrent 1 800 applications. A l'image du groupe, elles mettent en application la volonté de produire mieux et de façon plus responsable.

« Move your aaS ! » (as-a-Service)

Ainsi en 2015, JeanChristophe Laissy et son équipe identifient deux axes d'améliorations au sein de la DSI :

  • réduire la part du « RUN » dans le budget pour booster l'innovation,
  • faire entrer l'entreprise dans l'ère digitale.

LES ENJEUX :

  • Booster l'innovation et réduire la part du « RUN » dans le budget
  • Transformer radicalement l'entreprise pour entrer de plain-pied dans l'ère digitale
  • Offrir à 130 000 collaborateurs un environnement de travail digital
  • Exploiter pleinement les possibilités par le Cloud public
  • Penser « Data » pour créer de la valeur à partir des données collectées

« Six axes émergent alors : l'IoT, vrai sujet pour Veolia qui compte 10 000 sites industriels et 60 000 camions équipés en moyenne de 25 capteurs, la donnée, collectée en nombre mais rarement exploitée et bien sûr, le Cloud, la mobilité, la digitalisation et le BYOD. Pour répondre à ses évolutions et aux attentes des utilisateurs, nous devions nous transformer avec un mot d'ordre : Move your aaS (as-a-Service) ! »

Jean-Christophe Laissy, DSI du groupe Veolia

LES BÉNÉFICES :

  • Une part du RUN réduit à 40% du budget
  • La bascule de l'ERP SAP dans le Cloud public pour les 6 filiales concernées avec une disponibilité nettement plus élevée
  • Une nouvelle proposition de valeur pour la DSI
  • La création d'une atmosphère digitale (S)ATAWAD pour tous (Secure Any Time Any Where Any Device)

Créer une atmosphère digitale pour accélérer la transformation

Jean-Christophe Laissy et Hervé Dumas, CTO de Veolia, bâtissent alors un plan d'attaque ambitieux et volontaire pour trouver l'eldorado digital.

« Pour exister, notre DSI ne pouvait rester au milieu des voies sans risquer d'être happée par le train… Il fallait apporter une réponse forte vis-à-vis de notre écosystème, devenir le concurrent du Shadow IT et donc nous transformer nous-même »

Hervé Dumas, CTO de Veolia

Pour conduire la transformation digitale, ils optent pour la création d'une « atmosphère digitale » qui reposera sur l'autonomisation et l'adhésion des collaborateurs, l'engagement client, l'optimisation des opérations et la proposition d'offres de transformation.

Attaquer la transformation par la face Nord et être bien accompagné

Deux leviers vont se révéler essentiels : prendre soin des collaborateurs et effectuer des transformations radicales, sans retour possible. En 2015, le Cloud est encore un terrain d'expérimentation pour un grand nombre d'entreprises mais pas pour Veolia qui choisit de gravir l'Everest par la face Nord et emprunte le chemin le plus raide.

Cette tactique se révèlera être la plus impactante sur le court terme.

« Les utilisateurs sont la clé de voute d'une stratégie digitale et doivent être bichonnés comme des clients. Avec un environnement de travail digital, nous maximisons leur potentiel de coopération à l'échelle, délivrerons le même niveau de service pour tous et réduisons la fracture numérique. »

Jean-Christophe Laissy

ZeroDatacenter en 2018 : Un projet ambitieux en 3 étapes clés !

  1. Une bascule massive et exhaustive de 130 000 collaborateurs vers un espace de travail 100% digital et une approche nouvelle de la sécurité autour de la notion d'espace de travail (S)ATAWAD (avec un S pour Secure).
  2. Une stratégie de Cloud Public avec un objectif « #ZeroDatacenter en 2018 », permettant de gagner en agilité avec les mots d'ordre : « SaaS First » pour les solutions Métiers, « PaaS for Dev » pour le « Core Business » et les développements et « IaaS for Legacy » pour les applications historiques.
  3. Enfin, une plate-forme « Data-centric » pour créer de la valeur pour le business, exploiter les gros volumes de données collectées par Veolia et fluidifier le partage de la donnée. Pour soutenir la transformation « Cloud First », l'équipe Timspirit, a accompagné les équipes Veolia dans l'élaboration de leur stratégie, la mise en œuvre du projet et la conduite du changement, le tout en respectant les délais impartis.

Plus d'innovation, plus d'agile, plus de sécurité !

Le succès de l'adhésion des collaborateurs a aussi été porté grâce à une réorganisation du support aux utilisateurs qui se concentre désormais sur l'assistance à l'usage et l'autonomisation, constate Jean-Christophe Laissy :

« Il ne faut pas commencer par « cloudifier » les infrastructures, dont l'effet est peu visible, mais bien au contraire, frapper vite et fort en déployant un environnement de travail digital ! »

Jean-Christophe Laissy

Les résultats sont là : une bascule de SAP dans le Cloud totalement transparente pour les 17 000 utilisateurs, des performances accrues du SI, une part du « Run » réduite à 40% du budget. Le Cloud a transformé l'approche financière de l'IT, nécessitant d'« OPEXifier » l'IT dans une démarche Agile.

…et des énergies libérées qui font évoluer l'image de la DSI !

Côté DSI, le passage au Cloud a véritablement libéré les énergies des équipes qui délivrent à présent des solutions plus vite et plus efficacement, dans une organisation totalement décloisonnée. La coopération avec les RH a été renforcée, avec un impact très positif sur la motivation des équipes et la capacité à attirer des talents. La façon de travailler avec les prestataires a été revue et nous avons tordu le cou aux idées reçues sur la sécurité dans le Cloud, réinventé l'Operating System, challengé les fournisseurs de Cloud, les MSP, les brokers et les experts, » confit Jérôme Houry, co-fondateur de Timspirit. Enfin, la transformation a révélé tout le potentiel de la DSI aux yeux des Métiers.

« La proposition de valeur de la DSI a évolué tout comme notre image de marque, nous sommes désormais reconnus pour notre capacité d'innovation. »

Jean-Christophe Laissy

LES ENSEIGNEMENTS :

La principale leçon à tirer de ce projet est probablement la nécessité de « brandir l'étendard, d'avoir des convictions et un leadership affirmés ». En matière de Cloud et de transformation digitale, chez Timspirit, impossible n'est pas français !